Reflexions

Bienvenue sur mon blog

Hymne à la danse

Hymne à la danse

A l’orée de l’intime et de l’exhibition,
Tu vacilles entre pudeur et ostentation
Dans ta schizophrène délivrance gestuelle,
Comme une insoumise à la tyrannie charnelle ;

Tu t’appropries l’espace en offrant à la scène
Ta sensualité que çà et là tu égrènes,
Dans tes élans réfrénés cachant l’attirance
Des excès dont tu manipules l’apparence ;

Syntaxe du geste aux accents chevaleresques,
Élégance des courbes ponctuées d’arabesques,
Tu conjugues la fierté et l’humilité 
Dans des accords d’ambivalences improvisées ;

Reine de l’éclat aux flamboyantes postures
Narcissiques flattant ton égo, tu endures
A la barre la vision des vicissitudes
De la création et son lot d’incertitude ;

Allure légère empreinte d’austérité,
De séduction passagère et dissimulée,
De transport passionnel et de désinvolture
Intentionnelle, d’équivoque et de droiture ;

Expression d’une liberté conditionnelle
Qui échappe au joug d’un esprit directionnel,
Métamorphosant la pensée en mouvement
Par la magie de ce corps en déplacement ;

Émotion du sacré au rituel mystérieux
De grâce et de volupté provoquant les Dieux
Et bravant  la gravité de ses lois terrestre,
Comme un défi qui t’affranchit de tous tes maîtres ;

Théâtre de la justesse et de l’harmonie,
Jouant des passions humaines et des tragédies,
Tout en apprivoisant tes démons intérieurs
Dans une parodie cadencée de bonheur ;

Sueur de labeur aux ivresses rédemptrices,
Abandon extatique aux transes salvatrices,
Ton âme se flagelle aux lueurs du trépas,
Dans une ultime initiation vers l’au de là ;

Ô toi étoile en perpétuelle rotation,
Tu es le rythme originel de l’action
Où le mouvant se hisse aux cimes du sensible,
Vers la ronde intemporelle de l’intangible.


Laisser un commentaire

Peintures de Catherine Karrer |
Alain Delogne |
IZART E... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1KAZOU, EXPOSE...
| jguytext
| jean pierre blanpain