Reflexions

Bienvenue sur mon blog

De l’indigent

De l’indigent

Sous le crépuscule qui l’envahit
Le monde  s’impose à ses yeux mi-clos,
Sous un brouillard, comme un épais manteau
Chaste aux attraits d’innocence ravis ;

Une chaleur tiède, mais apaisante,
Feint de l’apaiser, de le rassurer
Et le berce pour lui dissimuler,
Une réalité trop accablante ;

Son esprit est une impasse exiguë,
Qui se complaît à regarder son ombre
Sur les murs décrépis, dans la pénombre
Des vérités qui échappent à sa vue ;

Il ne s’alimente que d’évasion,
De réconfort duveteux et de fables
Qui dévirilise son cœur affable,
Voué à paître aux champs des illusions ;

C’est la cécité qui guide ses pas
Hésitants sur les chemins de l’oubli
Salvateur, nourrissant ses rêveries
De couardise au premier des combats ;

Le regret épargnera sa conscience
Et lui aura évité les efforts
De ceux qui luttent contre le remords
De ne jamais avoir tenté leur chance.


 


Laisser un commentaire

Peintures de Catherine Karrer |
Alain Delogne |
IZART E... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1KAZOU, EXPOSE...
| jguytext
| jean pierre blanpain