Reflexions

Bienvenue sur mon blog

De l’indigent (revue)

De l’indigent (revue)

C’est sous le crépuscule de la nuit
Que s’offre le monde à ses yeux mi-clos,
Sous un brouillard comme un épais manteau
De soumission, d’espérance  accroupie ;

Bonheur par procuration, chancelant
Au faîte de l’infériorité
Qui tapisse une raison emmurée
En d’insolubles vains renoncements ;

Languissante existence contenue
En l’abandon divagant de son ombre
Furtive, que rien ne gêne et n’encombre,
Pas même la lueur de l’exigu ;

Vie de transhumance emplie d’évasions
Dominicales et d’épisodes oiseux
Que tout divertit, même les adieux,
Quand il faut paître aux champs des illusions ;

Le goût de l’embusquer guide ses pas
Indolents sur les chemins rétrécis
Et tortueux teinté de flagornerie
Quand il s’agit de feindre le combat ;

L’indifférence siège en sa conscience :
L’impassible ensevelit ses remords
Comme une pelletée de terre après mort
Éloignent les regrets qui non de sens.


Laisser un commentaire

Peintures de Catherine Karrer |
Alain Delogne |
IZART E... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1KAZOU, EXPOSE...
| jguytext
| jean pierre blanpain